« Vies confi_ées » – Jour 51 – Francis

falepCes lundis matin
Je me souviens de ces lundis matin
Je me souviens d’Alain que je retrouvais en premier dans les locaux de Sant’Angelo, répondant toujours présent dès que je rencontrais un problème avec mon ordinateur
Je me souviens de mon rituel qui consistait à mettre en route le café et du plaisir à le servir
Je me souviens d’Aldo, gamin, avec ses amis : ils avaient cueilli et vendu des asperges pour s’offrir un ballon de foot digne de ce nom
Je me souviens de Dominique, l’amant « en rêve » de Mme Montalembert et ses fameux gants
Je me souviens de Mamie Luce, sa nostalgie des repas en famille, des journées au bord de l’eau
Je me souviens de Michèle, du détour fait, par sa petite sœur et elle, à la boulangerie avant la messe, un dimanche matin
Je me souviens de Christian : sa famille à elle seule occupait les étages d’un immeuble
Je me souviens de Claire, notre gourou : sac en bandoulière, écharpe autour du cou, bonnet sur la tête
Je me souviens de Céline qui passait nous dire un petit bonjour
Je me souviens combien la présence de ces ami(e)s-là me manque
Je me souviens avoir hâte de les retrouver et perpétuer notre rituel